Vous les préférez longues ou courtes ?

Vous les préférez longues ou courtes ?

Nous parlons bien évidemment de la longueur des publications sur votre site Internet.

Il s’agit d’un débat récurrent sur le Web, entre rédacteurs, blogueurs, référenceurs.

Vous pourrez d’ailleurs voir une sélection d’articles traitant du sujet sur notre page facebook.

Je vais être honnête : cette question m’agace terriblement. Tout simplement parce qu’il n’y a pas vraiment de réponse. Alors plutôt que défendre une façon de publier, je préfère développer quelques bonnes pratiques en matière de gestion de contenus Web.

Penser avant tout à son audience

La qualité essentielle d’un contenu Web est de satisfaire ceux qui le consultent. Si par exemple on vous demande la recette de l’aile de raie rôtie aux carottes et aux câpres, n’allez pas développer toute une partie sur des techniques de pêche. Éventuellement, faites un lien vers une page qui traite de la question… Et encore, si vous savez que votre audience porte un quelconque intérêt au sujet.

Ceci pose la question du type de contenu. Tweet, vidéo, publication facebook ou Google+, article de blog, à vous de (sa)voir ce qui est le plus adapté à votre public.

Voyez que si l’on raisonne ainsi, nous sommes loin de penser à la longueur idéale d’une publication. C’est pourtant, à mon sens, la meilleure façon de satisfaire vos utilisateurs.

Revenons tout de même à notre question initiale.

Existe t-il une longueur idéale pour les contenus de votre site Web ?

J’aimerais, comme élément de réponse, reprendre une citation de Saint-Exupéry dont l’excellent Michel Zala, rédacteur de l’unique, a fait son crédo :

« Il semble que la perfection soit atteinte, non quand il n’y a plus rien à ajouter, mais quand il n’y a plus rien à retrancher. »

Trancher dans le vif !

du contenu épuré est de meilleure qualité

En d’autres termes, le trop est l’ennemi du bien. Une bonne publication, et c’est particulièrement vrai sur le Web, doit être épurée et précise.

Ceci ne signifie pas qu’une bonne publication est forcément courte. Il est tout à fait possible que le message à faire passer nécessite plus de 1500 mots.

Mais si 200 mots suffisent, il est inutile d’aller au-delà. Sur le Web, un message clair et concis sera toujours plus percutant, donc efficace.

Il faut donc être exigeant, ne pas avoir peur de retirer des parties entières de vos articles. Si vous pensez ne pas avoir assez de recul pour agir vous-même sur votre travail, faites relire par d’autres personnes.

Pensez à un film. A l’issue d’un tournage, un réalisateur dispose de plusieurs dizaines d’heures de rush, pour un résultat final n’excédant pas les 120 minutes.

Mais ne doit-on pas respecter une certaine longueur pour le référencement naturel ?

On lit régulièrement ici et là que, pour faire plaisir aux robots des moteurs de recherche, il faut un contenu dépassant les 300 mots.

Il semblerait que ce soit vrai…

Mais il s’agit d’un repère. Imaginons encore que l’information à diffuser à vos utilisateurs puisse être délivrée en 150 mots. Afin de satisfaire les moteurs de recherche, vous pondez un texte de 500 mots. Conséquence : il est assez probable que votre message soit noyé au milieu d’un contenu inaproprié. Les Internautes ne prendront pas plaisir à parcourir votre page. Pire, ils n’en retiereront pas ce que vous avez voulu leur transmettre.

De plus, ce n’est pas parce que vous n’aurez pas respecté ce repère de 300 mots que votre page ne sera pas référencée. Il existe bien des manières d’optimiser son référencement naturel. Alors soyez toujours clairs et concis.

Et si cette question était étroitement liée au design et l’ergonomie de votre site Web ?

contenu webdesign et ergonomie sont étroitement liés

On a tendance à toujours vouloir tout cloisonner. Sur le Web, on sépare consciencieusement le design du contenu. Quelle erreur ! Le contenu est un élément du design. Et un bon design se conçoit en fonction du contenu qu’il doit accueillir, afin d’offrir la meilleure ergonomie possible !

Ce que je cherche à vous dire, c’est qu’un contenu très long sera très bien perçu et capté par vos Internautes, si il est bien présenté. Ceci pourra faire l’objet d’un article entier, mais très simplement, il est conseillé :

  • d’aérer son texte en faisant de petits et courts paragraphes ;
  • de compartimenter l’information avec des titres et sous-titres;
  • d’utiliser des listes à puce pour clarifier votre propos, etc.

Plus précisément, il faut prévoir des blocs, des espaces de contenu textuel, des espaces de contenu visuel, aménager une sidebar, etc. C’est pourquoi une bonne préparation est essentielle pour la réussite de votre projet de site Internet.

Design, ergonomie et contenu font partie d’un tout et doivent être pensés conjointement, et non séparément comme c’est souvent le cas !

Quelques conseils de travail

Ces conseils sont ceux que j’applique à mon cas. Ils n’ont aucune valeur universelle. Mais peut-être pourront-ils aider certains d’entre vous.

  1. ne vous préoccupez pas de la longueur de votre article
  2. commencez par trier vos idées au brouillon ou via un logiciel de mindmapping
  3. rédigez votre article d’une traite puis laissez le reposer un ou deux jours
  4. relisez-le pour éliminer les fautes d’orthographe (ou demandez à quelqu’un de votre entourage de le faire)
  5. relisez-le une deuxième fois, à haute voix, pour éliminer les fautes de style et les redondances
  6. relisez-le une troisième fois pour éliminer le superflu

Une fois cela fait, vous ne devriez plus rien avoir à ajouter. Au contraire, vous avez dû affiner votre contenu.

Ces étapes peuvent paraître fastidieuses. Elles n’en demeurent pas moins essentielles pour garantir de la qualité à vos utilisateurs.

J’en ai terminé avec cette mise au point, mais je vous rappelle que vous pouvez approfondir le sujet sur la page facebook de Kréabonheur. J’espère ne pas avoir été trop long !

4 Commentaires

  1. Très intéressant… Et en 948 mots en plus! :)

  2. Merci ! Je n’avais même pas pris la peine de regarder le nombre de mots ! Je suis en dessous des 1000, ça me rassure !

  3. Limpide et bien tourné, voilà qui devrait en faire réfléchir quelques uns. On peut ajouter aussi que même si un message est simple, il est utile de l’argumenter !

  4. Merci pour ce commentaire. C’était bien l’ambition de ce billet : apporter des pistes de réflexion et aller à l’encontre de quelques « vérités absolues » qu’on nous assène ici et là sur le Web.

Soumettre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>